Cours sur la photo numérique

Cours de photographie (2005-2011)
Home /

Extra : les types d’appareils photo

Cette article parle d’appareil argentique. Il n’est pas exclu que dans l’avenir les mêmes distinctions se retrouvent pour les appareils numériques.

Appareil simple

Appreils munis d’un viseur, d’une lentille mobile ou non, de zoom optique ou non, de diaphragme ou non. Ces appareils de base existent depuis la fin du 19eme siècle, ils se sont juste réduit de taille et on embarqué un peu plus de tehnologie avec le temps. Le dernier avatar est l’appareil jetable.

Ses principaux défaut sont le paralaxe, l’approximation de l’exposition, l’impossibilité de procéder à la mise au point.

L’appareil de type automatique non-reflex

Plus évolué, embarque un dispositif de calcul de l’exposition (diaphragme + obturateur), un système de calcul de la mise au point (autofocus), un système d’armement parfois automatique.

Ces appareils sont non-reflex, leur principal défaut reste le paralaxe. La mise au point autofocus produit une latence plus ou moins longue, et des résultats parfois hasardeux dans le choix du sujet mis au point.

L’appareil reflex

Le reflex a été longtemps la référence en matière de photographie petit format professionnelle. La visée reflex permet un contrôle précis du cadrage, de la profondeur de champ, de l’exposition et de la mise au point.

Les moyens formats

On appelle "moyen format" les appareils employant des pellicules plus grandes que le 24 X 36. Les principales tailles sont le 6X6, 6X7, 6X9.

Parce qu’ils permettent un travail avec des pellicules plus grands pour produire des négatifs de meilleure qualité, ces appareils sont plus volumineux, et parce qu’il s’adressent à des professionnels qui désirent cette qualité, ils sont plus précis et plus chers.
On retrouve dans cette catégories des appareils reflex ou non reflex.

Les grands formats

On appelle grand format les appareils utilisant des pellicules allant du 4X5 inches (10 X 13 cm environ) jusqu’au 20X25.
Ces appareils sont encombrants et manuels. Ils n’ont pas de système de visée direct, une mise au point doit être faite via le dépoli (un verre disposé à l’endroit où se trouvera la pellicule, qui permet d’en contrôler le cadrage et la mise au point), parfois de système télémètrique.
Les grands formats disposent de réglages inexistant dans d’autres catégories d’appareils : la correction de perspective ou l’orientation du plan de netteté.
Lourds, encombrants, onéreux, ils sont employés pour le travail en studio, ou la prise de vue de paysage, d’architecture, et de sujet fixe en général.

Par stephane, 29 novembre 2005