Cours sur la photo numérique

Cours de photographie (2005-2011)
Home /

Exercice 7 : le portrait

Le portrait photographique est bien sûr, historiquement, dans la lignée du portrait dessiné ou peint. Il a cependant bousculé ce genre : l’accessibilité de la photographie va en faire dès ses début le médium par excellence du portrait, va le démocratiser, le « vulgariser ». L’image photographie va aussi être utilisée dans un grand nombre d’applications qui n’existaient pas auparavant : carte d’identité, avis de recherche, archivage policier ou ethnologique, etc.

Les photographes intéressés par le genre noble du portrait vont donc devoir se positionner de la production mécanique et quotidienne de ces portraits. Entre l’intérêt premier pour un individu posé face à l’appareil, et constitution d’une approche du portrait qui soit une position artistique, toutes les variantes existent. L’identité, l’anonymat, le rapport entre individu et groupe ethnique, familial, culturel sont des problématiques qui traverse ce genre.

Approcher le portrait

Il ne doit plus exister en occident une seule personne au delà de 12 ans qui n’ai jamais capturé le portrait de ses semblables, sur demande et/ou par envie personnelle. C’est une des pratiques les plus premières, simples et évidentes de l’appareil photographique. Ce qui est visé ici, c’est la production d’une approche du portrait via le système de la série. Une série permet d’affiner une approche par l’expérience répétée, de reconnaître des similitudes dans les différences et donc construire un propos qui dépasse chaque image prise isolément.

Un portrait comporte un nombre impressionnant de paramètres :
- Photo en intérieur ou en intérieur ?
- Des personnes proches, connues, ou des inconnus ?
- Quelle distance entre l’appareil et le sujet ?
- Quelle focale est utilisée, quelle place occupe le sujet dans le cadre ?
- Le sujet est-il dans son environnement ou dans un lieu inconnu ou encore neutre ?
- Quelle place occupe l’environnement dans le cadre ?
- Le sujet est-il mobile ou immobile ?
- Le sujet est-il consentant, forcé a poser ou ignorant ?
- Essaie-t-on de créer du confort ou de l’inconfort pour le sujet ?
- Est-il passif ou en interaction avec le photographe ?
- ...

L’exercice

Produire 10 portraits (ou plus) qui contienne un qualité propre, mais aussi une cohérence d’ensemble. Par quoi passe cette cohérence ? C’est là votre travail. Rappelez-vous qu’elle peut être technique ou méthodique, être dans votre approche ou dans le sujet lui-même.

Attention au piège du truc. Halsman, un photographe de stars, a fait une série de portrait dans laquelle il fait sauter ses sujets : Marilyn Monroe, le duc de Windsor, etc. C’est devenu un des ses travaux phares, et un sommet dans l’art du « truc » à la con.

Durée

3 semaines. Remise des photographies sur clé usb, sur CD ou par mail à l’adresse stephane.noel.stock-arobase-gmail.com.

Résultat

L’évaluation portera sur la capacité à faire un usage personnel du genre « portrait ». Ni virtuosité, ni originalité à tout crin ne sont nécessaires.

Par stephane, 25 janvier 2010